Résidences d'artistes

Les résidences du Studio XX offrent aux artistes la possibilité d’expérimenter et de créer de nouvelles œuvres. Le Studio favorise les approches interdisciplinaires et maintient un réseau d'experts afin de répondre aux exigences des résidentes, tant au niveau technique que pour l'encadrement créatif et théorique. Les artistes en résidence ont accès à un espace de travail, un ordinateur réservé et aux équipements du Studio pendant huit semaines. Elles profitent d'un soutien technique ainsi que d'un cachet d’artiste. Leur travail est présenté dans le cadre de nos activités de diffusion. Trois résidences sont offertes annuellement.

“Et après le média fixe?” :: Sonia Paço-Rocchia

Sonia Paço-Rocchia

Dans le cadre de son programme de résidences, le Studio XX est heureux d’accueillir, du 9 novembre 2016 au 15 janvier 2017, l’artiste Sonia Paço-Rocchia qui réalisera un projet d’art web, d’art sonore, d’art visuel, d’art cyberperformatique : “Et après le média fixe?”

Appel à projets pour les résidences d’artistes 2017-2018

Kandis Friesen. Photo: Martine Frossard

Le Studio XX lance un appel à projets afin de recueillir des soumissions de dossiers pour son programme de résidences 2017-2018 en recherche et création.

DATE LIMITE : 15 JANVIER 2017

PROJECT #6261 MONTRÉAL - kimura byol-nathalie lemoine

Kimura Byol

Pendant la résidence d’artiste du Studio XX (25 août au 9 octobre), kimura byol-nathalie lemoine réalisera un film à narration non-linéaire et interactive (Korsakow). 

 

"Dans le cadre de cette résidence de création au Studio XX, j’explore les possibilités de narration non-linéaire et interactive qu’offre le logiciel de création de web-documentaire Korsakow et réaliserai un film ludique et participatif.

Olivia Mc Gilchrist - native girl: continued

native girl: continued

Dans le cadre de son programme de résidences, le Studio XX est heureux d’accueillir, du 23 mai au 8 juillet 2016, Olivia Mc Gilchrist avec son projet d'expérimentation en réalité virtuelle "native girl: continued".

Olivia souhaite continuer à expérimenter avec la réalité virtuelle afin de ‘dé-mêler’ le Postcolonial à travers une perspective caribéenne subversive.