Stephanie Castonguay

 

Fascinée par les origines des médias numériques actuels, l’artiste Stephanie Castonguay explore la matérialité des technologies et des phénomènes physiques qui s’y rattachent à travers ses installations cinétiques, visuelles et sonores. En utilisant l’électronique DIY dans une approche pratique et ludique, elle désassemble les pièces mises au rebut pour révéler les phénomènes invisibles et inaudibles des technologies oubliées, brisées et obsolètes.

Son travail a été présenté à Montréal (Festival International Montréal/Nouvelles Musiques, Biennale Internationale d’Art Numérique, Perte de Signal, Eastern Bloc et Fondation Molinari) et à l’étranger (en collectif au Centre Fokal, Haïti). Elle a performé de le cadre de divers festivals, dont Sight & Sound, PirateBlocRadio, le Printemps numérique et le festival Instruments Make Play.

Par ses approches Do-It-Yourself / Together, elle a pris part au projet de solidarité créative Sondes, initié et soutenu par Perte de Signal (Montréal), centre montréalais auquel elle est membre. Castonguay a également collaboré à travers de nombreuses résidences (villa numérique Kër Thiossane à Dakar, Eastern Bloc, Fablab du P.E.C., STEIM) et plus récemment, elle a fait partie du groupe de recherche FIELD_TRIP organisé par Oboro et L’Écart. Au fil des ans, elle a offert des ateliers créatifs pour les artistes, les communautés et les familles à Montréal (Studio XX, Oboro, Eastern Bloc, UQÀM, Labàlab) et à l’international (20e Festival international d’art vidéo de Casablanca, E-Fest).




Activités associées