Naomi Potter

« Je suis interessée par le Web comme espace
pour créer une banque de données virtuelle:
une sorte d’archive personelle qui emmagasine des expériences
et des mémoires. Cette oeuvre forme un nouvel espace
qui a pour but de collectionner des images tirées de
vidéos et des textes où le language et les signes
deviennent des espaces fictifs. L’espace fictif BETWEEN A
ROCK AND A HARD PLACE. Avec ce projet, je poursuis ma recherche
sur les façons dont la communication non-verbale est
projetée à travers notre propre corps.»