Marije Baalman

Marije Baalman a étudié la physique appliquée et est diplômée en acoustique perceptuelle à l’Université technique de Delft, Pays-Bas (2002). En 2001/2002, elle a suivi un cours de sonologie au conservatoire Royal de La Haye. Elle a complété un doctorat sur la synthèse de front d’ondes et la musique électroacoustique à l’Université technique de Berlin en 2007.

Elle est présentement chercheure post-doctoral au département de design et d’art numérique de l’Université Concordia. Sa recherche concerne l’utilisation des réseaux sans fils lors de performances en temps réel (comme la danse et la musique) et les installations.

Son travail a été présenté en Europe (STEIM, WORM (NL), EXIT Festival (F), Club Transmediale (D) et au delà (Electrofringe (AU). Elle a collaboré avec Chris Salter et Michael Schumacher sur la performance Schwelle, ainsi qu’avec le Attakkalari Centre for Movement lors de leur récente production Chronotopia, présentée pour la première fois au festival biennal Attakkalari India Dance en 2009. Elle a fondé The Institute for Predictive Sonobotanics avec Alberto de Campo, dont le travail est présenté à travers l’Europe.

Baalman a contribué à l’écriture du livre The SuperCollider Book à paraître aux éditions MIT Press.

Site de Marije Baalman