Lorraine Oades

Les sculptures et les installations de Lorraine Oades incorporent des médias temporels tels que le son, la vidéo et le film afin d’inviter les téléspectateurs à s’engager physiquement dans son travail et explorer leur propre potentiel créatif. Pour Oades, la création artistique est une activité basée sur la performance, où le processus temporel est implicite dans l’œuvre d’art finale. Ses premiers travaux comme “Diane Piano” et “Fuse” utilisent les technologies audio multi-pistes et plusieurs magnétophones afin d’examiner les aspects tridimensionnels du son. Son nouveau travail explore l’utilisation d’instruments de musique en tant qu’interfaces physiques que le spectateur peut jouer pour contrôler une vidéo multi-canaux.En plus de sa pratique artistique, Oades a initié un certain nombre de projets de commissariat / projets collaboratifs qui mettent l’accent sur des formes alternatives de l’intervention publique, telles que des lieux d’expositions d’art spécifiques et des événements visant à répondre à des préoccupations sociales dans une perspective locale, de manière opportune. Elle a co-fondé plusieurs groupes d’artistes, dont le plus récent, Cut Rate Collective, qui vient de publier USED/Goods, un livre bilingue basé sur le projet du même nom qui a eu lieu à l’Armée du Salut à Montréal. Le livre et l’exposition examinent la signification sociale de l’utilisation d’objets du quotidien par les artistes dans des environnements du monde réel où les publics ont peu ou aucune connaissance de l’art contemporain. Le travail d’Oades a été présenté dans des expositions à travers le Canada et à l’international. Elle enseigne au sein du programme Intermedia/ Cyberarts à l’Université Concordia.