Erin Gee

Gee Erin est une artiste originaire de Regina, en Saskatchewan, qui s’intéresse à  la culture numérique à travers les voix humaines au sein des corps électroniques. Travaillant en vidéo, performance, robotique et art audio, son travail se caractérise par l’utilisation particulière d’un référencement historique qui enveloppe les récits du passé dans des avenirs possibles.Le travail de Gee a été présenté dans le cadre d’expositions collectives en Amérique du Nord ainsi qu’à l’étranger, et plus récemment dans des lieux tels que TACTIC, à Cork, Irlande (2011), La Centrale, À Montréal (2011), et Arcade Gallery, à Chicago (2010). Gee a effectué des performances au Powerhouse Museum de Sydney, Australie (2011), à la MacKenzie Art Gallery de Regina (2011), et au Deep Wireless Festival of Transmission Art de Toronto (2011). Gee a été artiste en résidence à l’institut MARCS de l’Université Western Sydney en 2011 suite à l’invitation de l’artiste en arts médiatiques Stelarc. S’agissant de son travail en composition musicale, Gee a été présélectionnée au sein du concours international électro-acoustique de Bourges (2009). Son travail a fait l’objet de critiques et a été publié dans des publications telles que : WIRE : Adventures in Sound and Music, POIESIS : Journal of the Arts & Communication, ainsi que la revue électronique sur la culture numérique Vague Terrain. En tant qu’écrivaine, elle a publié des articles dans le journal Canadian Electroacoustic Community, eContact!, et elle a présenté des communications dans plusieurs conférences sur l’art sonore et les nouveaux médias. Gee est membre fondatrice de Holophon, un collectif de commissaires en audio basé au Saskatchewan.Gee a reçu plusieurs récompenses du Conseil des arts de la Saskatchewan, ainsi que du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Elle voudrait ainsi remercier ces deux organismes pour leur soutien. Gee vit et travaille actuellement à Montréal, et étudie dans le programme de maîtrise Open Media de  l’Université Concordia.