Emilie Houssa

Emilie Houssa détient une maîtrise et un DEA (Master 2) en Histoire de l'art, Histoire et Patrimoine du cinéma de l'université Paris I Panthéon-Sorbonne sous la direction de Nicole Brenez. A l'heure actuelle, elle finit de compléter un doctorat en études et pratiques des arts à l'UQAM sous la direction de Joanne Lalonde et Sylvie Fortin. Sa thèse interroge la façon de réinvestir au quotidien l'acte et l'art documentaire aujourd'hui en tentant de voir comment le cinéma "documentaire" (via trois idées clés : la démarche documentaire, le discours critique et la fiction documentaire) peut constituer, face aux médias, une contre proposition formelle et conceptuelle radicale pour réfléchir aux images comme espaces d'information en partage. En parallèle de ses études elle participe à de nombreux colloques (tel que Le Colloque International Jean Rouch à Paris en novembre 2009), groupes de recherche (tel que Figura à l'UQAM), groupes de lecture (tel que Penser le théorie à Concordia) ou comité de rédaction (tel que celui de .dpi , la revue électronique du Studioxx). Elle a également contribué, entre autre, aux revues de cinéma Vertigo , et Spleet Screan , à la revue d'art contemporain 2.0.1 et à plusieurs ouvrages collectifs comme Le Cinéma critique, de l'argentique au numérique, voies et formes de l'objection visuelle , sous la direction de Nicole Brenez et Bidhan Jacobs à paraître aux Presses Universitaires de la Sorbonne.