Caroline Martel

Caroline Martel est une documentariste qui œuvre en cinéma et en arts médiatiques. Son travail a été présenté à travers le monde, du TIFF, en passant par IDFA, SRC, SVT et NHK, le MoMA, le Centre Georges Pompidou et le Robert Flaherty Seminar. Elle conjugue recherches, théories et pratiques autour de la création documentaire depuis une quainzaine d’années, avec comme sujets de prédilection le patrimoine audio/visuel, les histoires occultées, les archives et nos rapports aux technologies. Son premier long-métrage comme cinéaste indépendante, Le Fantôme de l'opératrice (66 min, productions artifact, 2004), a connu une trajectoire internationale exceptionnelle et a été acclamé comme « le type d’œuvre intelligente et rigoureuse qui traversera le temps » (Village VOICE). Fruit de plus de cinq ans de travail de réalisation et de (re)découvertes entourant un des premiers instruments électroniques de musique, les ondes Martenot, son long-métrage Le Chant des Ondes (96min, productions artifact/ONF, 2012) a été primé à l’international et a fait un mois en salle à Montréal. Sa première exposition, l’installation de montage Industry/Cinema, est présentée au Museum of Moving Images de New York en 2012. Détenant un bac en Communications et une maîtrise en Media Studies, elle est candidate au doctorat en recherche-création à l’Université Concordia.