Andrée Anne Vien

Jeune artiste, Andrée Anne Vien s’intéresse à la représentation des autres cultures ainsi qu’à la nature des décalages entre une culture réelle et sa représentation fictive. Son projet Les lieux invisibles consiste en une installation dans 7 restaurants ethniques de Montréal de pays qu’elle n’a jamais visités. En 2006, elle terminait une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. Depuis, elle a réalisé quelques séjours à l’étranger (Aix-en-Provence, Mexico, Burkina Faso) qui ont été déterminants dans l’évolution de sa pratique. Son travail a été présenté récemment à Dare-Dare, centre de diffusion d’art multidisciplinaire de Montréal. Elle a reçu des bourses de l’OQAJ, du CIAM et de la Fondation du Maire de Montréal pour la jeunesse. Andrée Anne vit et travaille à Montréal.




Activités associées