Lelacoders | Alexandra Haché

Studio XX is pleased to welcome artist Alexandra Haché during a virtual residency, which will take place from April 1 to May 26 2013.

Lelacoders is a cyberfeminist research about women contribution to computer sciences, free software and hacker cultures.

Women contributions have been little studied or made visible. Lelacoders’ research has sought out women developers and hackers in order to better understand their motivations, practices, and technological perspectives. The research questions why women are underrepresented in computer science, studies which practices and initiatives have been successful in overcoming barriers, and it also analyzes the experiences and subjectivities of many programmers who have chosen to use free software for their techno-political practices. The project aims at developing a documentary with free software that will be released on the internet using a free license.

Alexandra Haché est une sociologue, docteure en économie sociale et chercheure sur les Technologies de la Communication et de l’Information pour le bien public. Elle a mis fin à un post-doctorat  pour The Institute of Prospective Technological Studies où elle a développé une recherche sur l’élaboration des politiques dans le domaine de l’e-inclusion. Elle a également travaillé sur l’impact des réseaux sociaux et du Web 2.0 sur la société civile en tant que potentiel d’auto-organisation, d’innovation sociale et de modèles durables pour une éducation ouverte. En 2006, elle a terminé un doctorat en économie sociale intitulé “Le mouvement anti-globalisation versus Technologies de la Communication et de l’Information: usages, valeurs et pratiques de l’activisme contemporain ».

Depuis 2004, elle a été impliquée dans l’utilisation et le développement de logiciels libres pour une transformation sociale et politique au sein de communautés proches, de réseaux de recherche engagés, de mouvements sociaux, d’adolescent-es immigrant-es et de groupes de femmes. Elle a contribué à la conception de ces outils en produisant des recherches, en améliorant « l’utilisabilité » des logiciels et en donnant des formations. Elle est impliquée dans le développement de N-1.cc, un site de réseau social gratuit, fédérateur et autogéré par des milliers de collectifs engagés dans l’économie sociale et la transformation politique, principalement situés en Espagne et en Amérique Latine.

Enfin, elle est membre fondatrice d’un groupe de recherche activiste cyber-féministe intitulé « donestech » et elle développe présentement une recherche et un documentaire au sujet de la contribution des femmes aux sciences informatiques, aux logiciels libres et à la culture des “hackers” informatiques qui seront dévoilés au cours de l’année 2013.

Participants