Salon Femmes br@nchées 98 : Journées de la Culture | Atelier de présentation des ondes Martenot

Geneviève Grenier
Musicienne ondiste
Atelier de présentation des ondes Martenot
Dans le cadre des Journées de la Culture – Édition 2013
Dimanche 29 septembre 2013, 13h à 16h
*Gratuit*
Des rafraîchissements seront servis
@ STUDIO XX – 4001, Berri (coin Duluth) espace 201

Lors du Salon Femmes Br@nchées #98, le Studio XX est fier de présenter la musicienne ondiste Geneviève Grenier, dans le cadre des Journées de la Culture – Édition 2013. À compter de 13h, l’artiste fera découvrir les ondes Martenot, un des premiers et plus sensibles instrument électronique de musique dont elle joue depuis plus de 25 ans. Le public aura la chance de se familiariser avec le fonctionnement de l’instrument, d’entendre son histoire racontée et des extraits musicaux interprétés par l’artiste.

Cet événement donne suite à la première montréalaise de la version anglaise du documentaire autour des Ondes Wavemakers réalisé par Caroline Martel, le vendredi 20 septembre au Centre Phi, et du concert d’Ondes Martenot créé pour le Festival International de musique Pop Montréal le mercredi 25 septembre prochain.
Tous les détails des évènements ici :

Événement Pop Montréal :
http://popmontreal.com/fr/events-tickets/ondes-lensemble-dondes-de-montreal-et-ses-invites/

Projection du documentaire Wavemakers au Centre Phi :
http://phi-centre.com/fr/evenements/id/wavemakers

 

Biographie Geneviève Grenier

Après des études en ondes Martenot au Conservatoire de musique de Montréal, Geneviève Grenier a obtenu en 1990 un Premier Prix en interprétation.

Depuis de nombreuses années, elle s’est produite sur scène à Paris, San Francisco, New York, Boston, Minneapolis, Jackson Hole, Bloomington, New Haven (USA), Toronto, Victoria, Montréal et Québec, tant comme soliste que comme ondiste invitée par des ensembles ou des orchestres.

Geneviève Grenier a interprété les pièces majeures écrites pour ondes Martenot et orchestre, entre autres, la Turangalîla Symphonie, les Trois petites liturgies de la présence divine et l’Opéra St-Francois D’Assise de Olivier Messiaen, Jeanne d’Arc au bucher de Arthur Honegger, le Concerto de André Jolivet, le Concertino de Jacques Charpentier, Altitude de Claude Champagne, la Symphonie # 3 de Clermont Pepin.

Geneviève Grenier a participé à plusieurs enregistrements pour la radio, la télé, le théâtre ou des films. Vous pouvez d’ailleurs l’entendre tout au long du film AURORE de Luc Dionne, musique de Michel Cusson et sur le CD The Puppini sisters Betcha bottom dollars. Elle travaille présentement sur l’album Mémoires du cœur, comprenant douze de ses propres compositions.

La première édition du disque Au temps des impressionnistes, consacré à Debussy, Ravel, Satie, Fauré et Gaubert, a été très bien accueillie par la critique lors de sa sortie en 1998. Il fut donné en référence dans la prestigieuse revue américaine Electronic musician en février 2000 et a pu être entendu régulièrement sur les ondes de Radio-Classique.

Geneviève Grenier est membre de l’Ensemble d’ondes de Montréal depuis 1988 et a enregistré avec ce groupe trois albums dont Fête des belles eaux sous étiquette ATMA, album qui a été en nomination au gala de l’ADISQ 2009.

Geneviève Grenier dirige l’école de musique À la portée qu’elle a fondée en 1989 à Sainte-Julie sur la rive-sud de Montréal au Québec et est présidente de la société de concert Vivarté, organisme sans but lucratif qui organise des activités reliées à la musique et remet des bourses à des étudiants en musique.

Pour plus de détails sur les Ondes Martenot, visitez le site internet genevievegrenier.com, et consultez le dossier spécial de Suzanne Binet-Audet et Vincent Bonin, publié en 2005 par le Studio XX.

Participant-e-s

Matricules