Salon Femmes br@nchées 93 : Erin Sexton + Les Délicates attentions + Risque, entraide et attention

Le jeudi 13 décembre 2012, 19h

ERIN SEXTON +
LES DÉLICATES ATTENTIONS +
RISQUE, ENTRAIDE ET ATTENTION : pratiques artistiques et travail culturel dans le climat actuel, activité de visualisation collective animée par Anne Goldenberg

4001, rue Berri (coin Duluth) espace 201
Entrée: 5$, *GRATUIT* pour les membres.
Rafraîchissements seront servis.

 

Afin de conclure l’année 2012, le Studio XX est fier de présenter dans le cadre du Salon Femmes Br@nchées 93, une soirée en guise d’épilogue du Festival Les HTMlles et de sa thématique AFFAIRES À RISQUES. La soirée débutera avec une présentation par l’artiste Erin Sexton de son projet de résidence Crystalline Domain, qui eu lieu du 10 septembre au 2 novembre 2012. Valérie Perron présentera ensuite le projet Veux-tu une médaille? des délicates attentions (Valérie Perron et Julie Châteauvert), initié lors des HTMlles. Suite aux présentations d’artistes et de leurs projets « risqués », Anne Goldenberg animera une activité de visualisation collective liée aux enjeux du risque qui touchent les artistes et travailleur-euse-s culturel-le-s lors de laquelle le public sera convié à y participer. Soyez des nôtres pour célébrer cette fin d’année mouvementée et le début des fêtes! De plus, vous aurez l’occasion de vous procurer une des tasses « Les HTMlles 10 » faites à la main par les Créations Li (il n’en reste que quelques-unes!) ou une copie du complément imprimé de .dpi 26 « AFFAIRES À RISQUES » en tirage limité.

 

Erin Sexton

Au cours de sa résidence cet automne au Studio XX, Erin Sexton a développé Crystalline Domain une série d’installations audiovisuelles à canaux multiples.

Jeune fille, elle collectionnait des cristaux et des roches, passant beaucoup de temps à s’imaginer les multiples pouvoirs mystiques qu’ils pouvaient contenir. Son premier projet en électronique, une radio en cristal, utilisait une diode en cristal afin de séparer le signal audio de l’onde porteuse. Les oscillateurs en cristal utilisent la structure géométrique cristalline comme résonateur naturel, alimentant ainsi sa fréquence résonante fondamentale sur elle-même afin de générer des tonalités. La cristallisation est un procédé fascinant, étant une matière en transition d’une phase à l’autre et exprimant des symétries qui structurent l’aspect solide dans l’univers.

Ayant monté un laboratoire de chimie/électronique au studio, Sexton a cultivé des cristaux de sucre, de sel, de borax, et de sulfate de cuivre, explorant l’ensemble du processus à travers le son, la vidéo et la microscopie. Jouant sur la ligne entre le rituel et l’expérience, elle a sonifié de superbes solutions saturées avec des oscillateurs, des cristaux amplifiés et leurs formations avec des disques piézo-électriques, et a improvisé avec des circuits ouverts tactiles branchés au tout. Brut et esthétiquement amusant, le résultat sonore et vidéo est présenté en temps réel, explorant patiemment l’échelle du temps naturel, et nous attirant, à travers l’immédiateté, au contact du cosmos micro-macro.

Chaque oeuvre de la série seront installées différemment de manière à provoquer une variété d’expériences physiques et perceptives, sur de multiples canaux de vidéo avec son stéréo ou quadriphonique. Dans le cadre de ce Femmes Br@nchées, Sexton fera une présentation de son travail incluant de courts aperçus des oeuvres de la série.

Née en Colombie-Britannique, l’artiste Erin Sexton explore la matière, l’énergie, l’espace et le temps à travers le son, la performance, l’installation et la vidéo. Passant de la physique théorique au mysticisme, son travail est à la fois conceptuellement rigoureux et d’une improvisation enjouée. À travers l’électronique analogue, les champs électro-magnétiques, les projets pseudo-scientifiques et l’expérimentation phénoménologique, elle crée des liens directs entre l’expérience vécue et les processus de la nature, du sous-atomique à l’astronomique. Elle collabore fréquemment avec Magali Babin (CA), Julie Rousse (FR), Pascale Barret (BL) et Alexander Wilson (CA, as Ænth). Elle a publié deux albums: Horizon (2011, les encodages de l’oubli) et Aircraft (2004, independant) et figure sur plusieurs compilations. Son travail a été présenté en Amérique du Nord et en Europe. Elle vit et travaille à Montréal depuis 2004. erinsexton.com

+

Les délicates attentions

Veux-tu une médaille? consiste en un projet de détournement de médailles militaires comme iconographies du pouvoir. Par définition, les médailles récompensent un acte exceptionnel, de bravoure ou de sauvetage, un service rendu. Objet de culte de la domination masculine, elles servent de témoin d’une manifestation de reconnaissance et vont jusqu’à servir de document d’identité chez les militaires.

Le détournement se fait en utilisant le nom original de la médaille, sa description officielle ou l’image qui y est gravée. Elles jouent sur ce que le changement de contexte tord du sens initial, cultivant là le grinçant et l’ironie propres aux Délicates attentions.

Toute la délicatesse constitue à choisir à qui et dans quelles circonstances offrir une médaille pour épingler une adhésion telle aux patrons de socialisation de genre qu’ils reproduisent les inégalités, aussi contaminantes et destructrices que les guerres qui ne devraient mériter aucune valorisation d’honneur.

Valérie Perron détient un baccalauréat en Arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Elle a présenté ses installations et performances dans le cadre des événements Gender Alarm à La Centrale Galerie Powerhouse, Turn On du Collectif Artivistic, Art Souterrain et lors du Rassemblement pancanadien des jeunes Féministes et du Festival Montréal en Lumières.

Julie Châteauvert détient une maîtrise en danse et termine un doctorat en Études et pratiques des arts à l’UQÀM. Elle a présenté ses performances en France et au Québec, et ses vidéos dans différents festivals dont le festival Videodanzaba, MadDance, le OFFTA et le FIFA. Elle collabore au collectif Artivistic et s’intéresse aux méthodologies participatives.

Ensemble, elles forment la dyade de création féministe Les délicates attentions fondée en 2008. Leurs interventions ont été présentées à La Centrale Galerie Powerhouse et dans le cadre de journées socio-professionnelles du Réseau d’études féministes. Elles travaillent la performance, l’infiltration et la photographie.

+

Risque, entraide et attention : pratiques artistiques et travail culturel dans le climat actuel
Activité de visualisation collective animée par Anne Goldenberg

Cette installation participative vous invitera à rendre visible les prises de risque, l’attention à soi et et les formes d’entraide mises en oeuvre par les artistes et les travailleur-euse-s culturel-le-s pour s’organiser, s’engager, se préserver et se soutenir dans le contexte économique et politique contemporain. Après une courte présentation de certains des enjeux qui nous travaillent, vous serez convié-e-s à investir l’espace visuel mis à votre disposition. L’activité se clôturera par une relecture collective du contenu de l’installation pour en dégager des constats et des questions qui pourront servir lors de discussions ultérieures…

Anne Glodenberg s’intéresse aux aspects politiques, épistémiques et poétiques des plate-formes collaboratives et des dispositifs participatifs. Elle possède un doctorat en communication (UQAM, Montréal) et en sociologie (Unice, Nice) et a rédigé une thèse sur « la négociation des contributions dans les wikis publics ». Ce travail théorique l’a amené à observer et explorer via diverses formes (multimédia, sculpture sociale, performance et installation) la poétique de la contribution collective. Dans la fibre de la culture libriste, elle explore notamment le rapport aux dispositifs techniques, aux matières numériques, au public et au collectif. Facilitatrice de forum ouvert et de booksprints, elle aime jouer à rendre visible, lisible et malléable, les processus de co-construction de connaissances.

Participant-e-s

Matricules