Salon Femmes br@nchées 84 : Darsha Hewitt + Gambletron + Blue Hawaii

Le Jeudi 16 juin 2011
Portes : 18h30 | 19h00 à 22h30
4001, rue Berri (coin Duluth) espace 201
Métro Sherbrooke | Information: 514.845.7934
Gratuit pour les membres du Studio XX | 5,00$ pour les non-membres | Hors d’œuvres et rafraîchissements seront servis

Afin de clôturer la saison 2010-11, le Studio XX est fier d’accueillir dans le cadre du Salon Femmes Br@nchées 84, les artistes Darsha Hewitt & Gambletron, suivi d’une performance musicale de Blue Hawaii. La soirée débutera avec le lancement de notre dernier numéro .dpi #21 ayant pour thème Liberté : en action, présenté par la rédactrice-en-chef Deanna Radford. Venez célébrer le début de l’été avec nous!

DARSHA HEWITT | « LES RELAIS STATIQUES ET EXPÉRIENCES AUTOUR DE L’ÉLECTRONIQUE ARTISANALE »
Présentation par : Darsha Hewitt et les participantes de l’atelier, Sarah Choukah et Isabelle Melnick.
Les participantes de l’atelier « le laboratoire d’électronique artisanale » présenteront quelques-uns des projets sur lesquels elles ont travaillé tout au long de cette initiation au monde de l’électronique artisanale.

Darsha Hewitt est une artiste canadienne basée à Montréal, au Québec. Sa pratique se centre autour de la façon dont l’électricité est vécue et perçue dans les environnements domestiques. Ses œuvres se composent d’installations sonores électro-mécaniques ainsi que de dessins techniques et de vidéos qui bousculent de manière ludique les formats répandus du « comment faire » et du « étape par étape » par le « do-it-yourself » (DIY : « Fais le toi-même ») de la culture électronique. Elle a présenté son travail et donné des ateliers d’électronique à travers le Canada, au Mexique et en Europe. Darsha a récemment obtenu une bourse internationale de la Medienkunst für Edith-Russ-Haus à Oldenburg, en Allemagne.
http://darsha.org/

GAMBLETRON
Gambletron est une artiste sonique et architecte sonore basée hors-Montréal dont le travail se base sur l’impro-électronique, le karaoké expérimental, les paysages sonores texturés, avec une légère référence au punk rock gothique industriel (et peut-être une petite touche de Beyonce?). Son travail est accompagné de rythmes (ou non-rythmes), lo-fi, jouets « circuit bending », objets trouvés, micros faits maison, radios, roues de vélo, instruments jouets, loops, reel2reels et autres types d’objets électroniques. Ayant collaborée avec Carla Bozulich, Gambletron est aussi une multi-instrumentaliste et joue dans d’autres projets populaires tels que Scusi, Hrsta, Clues, Thundrah, Matana Roberts, Nive Nielsen et jenni-5 Reimer, pour n’en nommer que quelques-uns. Ah oui, avons-nous aussi mentionné qu’elle joue pour des mariages, bar-mitsva et fêtes pour enfants?
http://gambletron-epk.blogspot.com/

BLUE HAWAII
Blue Hawaii raconte l’histoire d’un paradis luxuriant. Le voyage débute un brin ambient et incertain, mais de magnifiques plages de coquillages et des fêtes ensoleillées attendent et nourissent les voyageurs aux coeurs remplis d’amour. Leur paix surpasse les arguments trouvés sur les chemins rocailleux. Le duo se compose de Raph et Agor. Ils utilisent voix, guitares, synthés, boîtes à rythmes et autres appareils électroniques pour créer une sorte de « pop tropicale » avec des mélodies mélancoliques et des rythmes expérimentaux.
http://www.arbutusrecords.com/?page_id=34
http://www.myspace.com/bluebluehawaii

LANCEMENT .DPI 21 | LIBERTÉ : EN ACTION
Rédactrice-en-chef : Deanna Radford
.dpi numéro 21 est le deuxième exemplaire d’une série en trois parties sur le thème de la liberté. Le politique trouve son sens dans la liberté, l’idée de « politique » provient du désir de liberté de la communauté humaine. La liberté théorique n’est rien sans une « praxis » politique qui lui correspond. La liberté, c’est bien sûr la liberté d’agir, mais agir pourquoi? La philosophe Hannah Arendt nous a dit que la vraie, la seule liberté qui importe est celle qui « consiste à être capable de faire ce qu’on doit vouloir ». La liberté, c’est d’être capable de remplir son devoir d’aider les autres autour de soi et de protéger leur liberté d’action. De quelle manière les pratiques des artistes aujourd’hui participent-elles à une action collective pour la liberté ?

Articles :
Miss Baltazar’s Laboratory: Fostering Freedom Among Female Technologists | par Katharina Galla
Wendy Geller and the Uses of Confinement | par Tom Kohut
Le contrôle du temps avec « It’s time » : entre démocratie et liberté | entretien avec Olga Kisseleva par Mariève Desjardins
Vous ne souffrirez plus et Transe cognitive exp. : le spectateur à la conquête d’une liberté mentale | Entretien avec Sarah Roshem par Mariève Desjardins

Oeuvres :
Border / No Border | par Olga Kisseleva
Circadian | par i8u

dpi.studioxx.org




Activités associées