Salon Femmes br@nchées 73

Dernier événement de la saison 08-09
Jeudi 18 juin à partir de 18h (jusqu’à 21h)

Studio XX chez Dazibao,
4001 Berri, 2è étage, Montréal, info : 514-845-7934
Entrée générale : 2$

Le Studio XX marque la fin de la saison sur un air festif en proposant une brochette de productions réalisées au cours de l’année : installations, performance, lancement du 15è numéro de la revue électronique .dpi, proposition de lecture des archives Matricules et présentation du blogue jesuisfeministe.com.

Nous vous attendons ! Des bouchées et à boire vous sera offert sur place.

• Premières / vernissage de deux nouvelles oeuvres réalisées dans le cadre des résidences du Studio XX

The Fitful Sleeper, Rickie Lea Owens
Installation d’animation interactive

«J’ai eu l’idée de La dormeuse agitée à la fin d’une mauvaise journée. Cette pièce est un peu comme une fable. Elle traite de l’abnégation, de l’idée que dormir peut faire passer ses soucis, ce qui n’arrive pas vraiment. J’invite le public à essayer de réveiller la dormeuse. Soyez-en avertis! ». Projet réalisé en collaboration avec Philippe Hughes, la dormeuse agitée a été développée pour s’adapter à son environnement, c’est un petit jeu. Rickie Lea Owens réalise des animations courtes et couinantes. Elle a exposé au Canada et ses films projetés en Allemagne, en Estonie, aux États-Unis, en Hollande, Macédoine, et Pologne.

L’excitation sonore de Zoé T., Martine H. Crispo
Installation sonore, prototype

L’artiste sonore et musicienne, Martine H. Crispo va présenter un prototype de sa toute récente recherche L’excitation sonore de Zoé T., un projet d’installation sonore empruntant sa forme au zootrope.

Depuis quelques années, Martine bricole dans son atelier et expérimente d’autres façons de générer des sons en modifiant des circuits électroniques de vieux jouets éducatifs pour enfant. Elle fabrique aussi des petits circuits électroniques pour faire de la musique en actionnant des moteurs, des électro-aimants et des solénoïdes.

• Lancement

Paule Mackrous a été invitée en tant que commissaire par le Studio XX à explorer les archives Matricules et à formuler pour nos lecteurs un Point de vue de lecture « Le XX fantastique » est sa proposition d’un parcours thématique dans les archives Matricules.

15è anniversaire de .dpi, la revue électronique du Studio XX
En 2004, des proches du Studio XX ont rêvé d’une revue en ligne comme lieu d’échange et de réflexion sur le cyberféminisme. 15 numéros plus tard, nous voulons marquer le coup et célébrer la venue du numéro estival : Personnages virtuels : créations artistiques et archives personnelles dans le Web 2.0
dpi.studioxx.org

• Performance

Performance du collectif du projet De Chinoises à Québécoises et Christine Brault

En collaboration avec le Studio XX et le Service à la famille chinoise du Grand Montréal, Christine Brault a initié en 2008 ce projet de co-création avec un groupe de femmes chinoises montréalaises. S’inspirant des arts traditionnels chinois pour les intégrer à l’art actuel, le collectif De Chinoises à Québécoises propose une performance où le métissage culturel combine le chant et le tissage humain. Passionnée de culture chinoise, Christine Brault a effectué une résidence d’artiste à Beijing et a participé à un événement international à Shanghai, en mai 2008.

在XX工作室和满城华人服务中心的支持下,Christine Brault于二〇〇八年发起了这一由一群生活在满城的华裔女性共同参与的集体创作项目。“从中国到魁北克”创作组从中国传统艺术当中汲取灵感,将其与现代艺术相结合,编排了一场将歌唱和编织动作融为一体的跨文化表演。热爱中国文化的Christine Brault曾于二〇〇八年五月作为艺术家栖居于北京,并参加了一场于上海举办的国际展览和表演。

• jesuisfeministe.com

Présentation du blogue des jeunes féministes par Marianne Prairie, une des instigatrices du projet.

Soutenu par le célèbre magazine La Vie en Rose et le Studio XX, jesuisfeministe.com est un blogue québécois de jeunes féministes; il a vu le jour le 30 octobre 2008. Ce projet de correspondance électronique est né du désir de briser l’isolement des jeunes féministes francophones, de leur donner une plate-forme où elles peuvent s’exprimer librement, furieusement et joyeusement. Dirigé par : Isabelle N. Miron et Marianne Prairie

BIO : Bachelière en communication, profil Multimédia interactif, Marianne Prairie découvre sa vocation féministe à l’université où elle constate une absence marquée des femmes dans les nouvelles technologies. Conjointement avec le département d’histoire de l’Art, elle effectue une recherche sur le cyberféminisme. Marianne est également une des membres fondatrices du quintette artistique et humoristique Les Moquettes Coquettes qui sévit à la radio, sur les planches et sur le web depuis 2004.




Activités associées


Participant-e-s

Matricules


Revue de presse | Bulletin du CQAM (fr)



Revue de presse | Bulletin du CIAM (fr)



Invitation | Salon femmes br@nchées 73



Le XX fantastique