La Table

Un projet de Julie Faubert (en collaboration avec Aude Maltais Landry et Suzanne Beth)

Samedi 1er octobre 2016, de 14h à 17h30
Parc Ethel ­Stark (ancien Parc Claude ­Jutra, renommé officiellement le 15 juin 2016)

La Table est un projet d’intervention­ occupation sonore qui cherche à complexifier et à réinvestir notre lecture/expérience de la place publique. Comment habitons­ nous les espaces que nous avons en commun? Comment construisons nous l’histoire collective de nos villes? Qui décide des noms de nos rues? Qu’est­ ce que la mémoire collective? Comment participer à l’émergence de nouveaux sentiments d’appartenance aux espaces communs?

À La Table, on est invité à s’asseoir, à partager un repas dans la ville, à discuter et à prendre un casque d’écoute pour mêler ces moments à ceux d’un autre dîner sur cette même place, avec d’autres personnes, d’autres mots, d’autres idées. La Table est une métaphore d’un espace public réel : elle fait de la place publique un palimpseste de présences emmêlées les unes dans les autres; elle crée des rencontres improbables entre ceux et celles qui ont occupé ce lieu à des moments différents. Par le truchement d’enregistrements qui épousent la spatialité du lieu de manière déstabilisante, le convives sont invitéEs à participer à une discussion qui s’étire dans le temps; à entendre les voix de ceux et celles qui étaient là, à un autre moment, s’ajouter, se fondre dans celles de ceux et celles qui l’occupent, à l’instant. À partir de là, il s’agit de voir ce qui arrive quand on vit plusieurs moments à la fois. (Avec la participation de 14 personnes issues de champs d’expérience divers – urbanisme, géographie, science politique, activisme, histoire (orale), art – ayant mangé et discuté dans le Parc Ethel­ Stark le samedi 20 août 2016.)




Activités associées


Participant-e-s

Matricules