GenDyTrouble: Cyber*Feminist Computer Music | Annie Goh

 

Dans le cadre de son programme de résidence 2018-2019, le Studio XX a le plaisir d’accueillir l’artiste Annie Goh, qui travaillera sur son projet GenDyTrouble: Cyber*Feminist Computer Music du 4 au 30 avril 2018.

GenDyTrouble s’appuie sur l’étymologique commune entre musique/art génératif et le genre (en latin: genus, generis, generare; en grec: genos, gonos). Cet axe de recherche sert de prémisse pour performer une collision symbolique entre le programme de génération dynamique stochastique, sur la synthèse de forme d’onde, de Iannis Xenakis (GenDy) et l’ouvrage fondamental pour la théorie queer-féministe, Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity, de Judith Butler. Ce projet interroge les implications sociopolitiques des sons «naturels» et «non naturels» dans l’histoire de la musique électronique autour de la question suivante : les processus génératifs peuvent-ils avoir un potentiel émancipateur et, le cas échéant, dans quelles conditions ?

GenDyTrouble a d’abord été développé en 2015 sous la forme d’une performance sonore à plusieurs canaux puis en un essai publié dans la revue d’art féministe n.paradoxa l’année suivante. Lors de sa résidence, Annie Goh poursuivra son projet en consolidant le matériel audio déjà accumulé sous la forme d’enregistrements fixes et à travers l’expérimentation de différentes techniques performatives en direct.

Participant-e-s

Matricules