Canada 389

Présentée au Studio XX par EAHR Concordia (Ethnocultural Art Histories Research Group) en partenariat avec l’Atelier Céladon

Vernissage : Vendredi le 2 décembre 2016 | 17h – 19h
Exposition : 1er au 4 décembre 2016

Artistes : Tings Chak | Priya Zoe Jain | Fabian Jean | Mary Sui Yee Wong
Avec les textes de Nick Cabelli, Melinda Pierre-Paul Cardinal, Gianna Mardakis et Gabrielle Montpetit

Le Ethnocultural Art Histories Research Group (EAHR) est fier de présenter l’exposition collective Canada 389 mettant en évidence la pratique de quatre artistes engagé-e-s dans la complexité de la commémoration, de la race et de la représentation ethnoculturelle au Canada. Cette exposition cherche à élargir notre compréhension de la diversité et de l’identité nationale en abordant des histoires d’inclusion et d’exclusion dans la sphère de ce qui constitue l’État-nation et l’imaginaire public.

L’année 2017 marquera des anniversaires historiques importants pour le Québec et le Canada, dont le 150e anniversaire de la Confédération canadienne (1867), le 375e anniversaire de la ville de Montréal (1642), le 70e anniversaire de la Loi sur la citoyenneté canadienne (1947) et le 50e anniversaire de l’Expo 67. Tenant compte de l’aspect éthique de la commémoration, cette exposition souligne la façon dont l’art contemporain peut aider à mettre en brillance la responsabilité de commémorer en tant que geste et pratique critiques, surtout lorsque les faits historiques et racistes au Canada obligent à constater de la sous-représentation de la diversité culturelle dans les histoires nationales officielles. Canada 389 fait clairement référence à l’année 1648 durant laquelle le premier esclave noir, un jeune garçon de 8 ou 9 ans nommé Olivier Le Jeune, a été vendu à Montréal (Nouvelle-France). L’exposition se déploie tel un espace générateur d’une réflexion sur les questions identitaires, venant confronter le présent et l’avenir aux stéréotypes, à l’acculturation, aux marqueurs visuels ethniques, à la réhabilitation d’histoires et à des lieux à la fois dissimulés et non documentés.

 

Piloté par les étudiant-e-s du Département d’histoire de l’art de l’Université Concordia (Montréal, QC), EAHR (Ethnocultural Art Histories Research group) rassemble depuis 2011 une communauté de chercheur-e-s et facilite les occasions d’échange et de création liées à l’examen et l’engagement de la représentation ethnique et culturelle dans les arts visuels au Canada.

En partenariat avec l’Atelier Céladon, cette exposition est rendue possible grâce au soutien du Gail and Stephen A. Jarislowsky Institute for Studies in Canadian Art, de la Fine Arts Student Alliance (FASA), du centre d’artistes autogéré Studio XX, et des étudiant-e-s du cours ARTH 389 Issues in Ethnocultural Art Histories (automne 2016) de la professeure Dr. Alice Ming Wai Jim.