CONTINGENT: Only if participation occurs

Commissaires: Erandy Vergara & Mark Clintberg

LANCEMENT de la revue In Circulation + VERNISSAGE de l’exposition
Jeudi 11 décembre 2014, 17h-19h
Entrée libre

PRÉSENTATIONS DES COMMISSAIRES ET DES ARTISTES
Jeudi 11 décembre 2014, 19h-21h
Contribution volontaire de 5$*

@ STUDIO XX – 4001, Berri (coin Duluth) espace 201

EXPOSITION
Du 11 au 19 décembre 2014
Du mardi au vendredi, 10h-17h
Samedi 13, Dimanche 14 et Lundi 15, 12h-17h

 

Dans le cadre de notre Salon Femmes br@nchées 105, qui conclut l’année 2014, le Studio XX est heureux de collaborer avec Media@McGill pour le lancement de la publication électronique In Circulation, où sera également présentée une exposition incluant les oeuvres des artistes Helen Reed et Hannah Jickling, Nicole Lattuca, Klintberg & Nemerofsky, Dean Baldwin, Heba Y. Amin, Zohar Kfir, Jeff Kulak et Charlie Williams, Cynthia Hammond, Camille Bédard, Shauna Janssen, Roger Latour, et Itai Peleg. L’exposition, dirigée par les commissaires Mark Clintberg et Erandy Vergara-Vargas, sera lancée dans  l’espace galerie du Studio XX, conjointement au lancement de la revue, le jeudi 11 décembre à partir de 17h. Les présentations des commissaires ainsi que des artistes présent-e-s débuteront à compter de 19h.

*Les dons contribuent à soutenir les activités du Studio XX.

 

Pourquoi participer ? Qui est en mesure de participer et qui ne l’est pas ? Qui fixe les règles de la participation ? Quel est le rôle et quelles sont les limites des technologies et des plateformes dédiées aux formes contemporaines de collaboration ? Quelles stratégies et formes de collaboration sont déployées pour attirer l’attention sur ou pour venir troubler les usages de la foi, du genre, de l’intimité, de la beauté et de la connaissance ?

Cette exposition rassemble huit projets qui dépendent de la participation de différents agents, et dont chacun répond à une des questions précédentes. Certains d’entre eux ont émergé en réponse à un problème d’une communauté locale, tandis que d’autres ont sollicité la participation dans des projets d’art spécifiques et éducatifs. Dans l’ensemble, ils interrogent l’hypothèse selon laquelle les stratégies participatives sont fondamentalement positives et qu’elles rendent possible des processus décisionnels horizontaux et démocratiques dans le domaine public.

Ces projets révèlent les limites rencontrées par certains agents qui souhaitent documenter ou intervenir dans le cadre d’injustices sociales. Mais loin d’une participation préventive, ces œuvres révèlent la nécessité d’une compréhension nuancée de ce que la participation est. La participation est subordonnée à l’action, à l’organisation et au rassemblement de personnes, mais elle est également subordonnée à des politiques publiques, des lois et des structures sociales. Plutôt que de supposer que la participation est bonne en soi, ils révèlent les tensions situées au centre des négociations avec les autres, et les usages toujours figés qui amènent les gens à prendre position lorsqu’ils participent. Les décisions de participer sont déterminées par des désirs personnels qui sont construits à partir de situations sociales. Cette exposition propose  un regard critique sur la participation et invite les visiteurs à considérer la participation comme contingente sur un vaste éventail de circonstances.

Cette exposition est le résultat d’un processus d’appel d’œuvres associé à des projets commandés et invités. Les huit projets sont tous nés de la contingence, d’une série d’événements et de situations complexes qui ne pouvaient pas nécessairement être prévus ; ils sont le résultat de la frustration, de la douleur, de la lutte, de l’espoir, de la volonté de répondre aux injustices sociales et d’inciter à des actions soi-disantes frivoles – telles que la fabrication artisanale de chocolats, l’adoption de semis, la présentation de fleurs et le service de boissons – qui révèlent quelques tensions inhérentes à la participation.

Les méthodes, pratiques et modèles rassemblés dans cette exposition proviennent de différentes circonstances qui incitent plus d’une personne à passer à l’action, à participer. Ils sont contingents dans le sens où ils invitent tous à la participation, mais aussi en ce qu’ils n’arrivent pleinement à exister qu’à travers la participation. Cependant, ces types de participation sont amplifiés par des problèmes économiques, historiques et sociaux qui fixent les règles de participation.

Cette exposition fait partie du numéro spécial “To Participate: Global and Spatial Perspectives” de  In Circulation, une revue interdisciplinaire du département d’Histoire de l’art et d’Études en Communications de l’Université McGill à Montréal.

 

IN CIRCULATION est une revue interdisciplinaire du département d’histoire de l’art et d’études en communications à l’Université McGill à Montréal, Québec. Le journal est un journal annuel d’études supérieures, publié par voie électronique à l’automne de chaque année. Chaque numéro traite de réalités historiques et contemporaines. incirculation.ca

Média@McGill est un pôle de recherche, d’études et de développement des publics sur les questions et controverses dans les médias, la technologie et la culture.