Conditions de confidentialité : Intimités, expositions et exceptions | Avec Amalia Ulman et Beth Coleman

4 NOV | 5 NOV 2016
Entrée gratuite | Accessible aux fauteuils roulants
IGSF | UNIVERSITÉ MC GILL | Leacock 232
Festival Les HTMlles 2016
mcgill.ca/igsf/events/terms-privacy-conditions-de-confidentialite | info.igsf@mcgill.ca

Conditions de confidentialité est un événement interdisciplinaire qui rassemble des chercheur-e-s issu-e-s des milieux artistique, académique et médiatique afin de discuter de la question compliquée de la vie privée dans une époque contemporaine caractérisée par des conditions d’exposition intimes. Les conditions mêmes de vie privée portent un regard essentiel sur la lutte politique autour du façonnement individuel et social, du contrôle et de la surveillance. Si les technologies de surveillance nous enregistrent de manière passive et que, par ailleurs, elles nous influencent et produisent des formes de comportement, comment les pratiques féministes perturbent-elles et redirigent-elles les régimes de surveillance à travers des tactiques d’exposition intime ? Pour celles et ceux pour qui la vie privée n’a jamais été un acquis pour être transgressé (les femmes de couleur, les trans, les pauvres, les migrant-e-s, les personnes considérées comme malades ou ayant des capacités différentes), qu’est-ce qui est à gagner lorsque l’on retravaille les conditions de vie privée à travers l’art, l’activisme et les institutions ? Quels sont les bons indicateurs queer et féministes pour permettre le calcul des risques, des avantages et des plaisirs de l’intimité et de l’exposition ? Quelles sont les nouvelles formes de médias, de pratiques et d’habitudes développées par les féministes pour tenir compte, résister et améliorer radicalement la vie dans des conditions de surveillance, d’auto-identification et de contrôle constant ? Comment les conditions de confidentialité marquent non seulement un champ délimité, mais produisent également des sujets et des conditions de manière active ? Présenté par l’Institut genre, sexualité et féminisme de l’Université McGill, en collaboration avec le Studio XX et le festival Les HTMlles, Conditions de confidentialité propose des présentations de chercheur-e-s émergent-e-s ainsi que les présentations d’ouverture de la professeure Beth Coleman de l’université de Waterloo, auteure de Hello Avatar (MIT Press, 2011) et de l’artiste contemporaine Amalia Ulman (amaliaulman.eu).

 

4 NOV | IGSF
9h00 > 9h30 : Petit déjeuner / Discours d’ouverture

9h30 > 11h00 : Le corps numérique : discussions d’artistes sur les pratiques en arts médiatiques et numériques
Nadège Grebmeier Forget, Performing social media: About — Hier est Aujourd’hui / Dayna McLeod, Uterine Concert Hall / Magdalena Olszanowski, Prurient MaternalFernanda Skirakawa & Natasha Felizi, Coding Rights

11h00 > 11h15 : Pause

11h15 > 13:00 : Intimité publique : quatre cas d’écriture féministe
Alison Loader, Concordia University, Public Sights and Private Dirt: Viewing Women and the Splendid Camera Obscura / Celia Vara, Concordia University, The work of Fina Miralles: Intimate exposure as emancipatory action in the Spanish political transition / Florencia Marchetti, Concordia University, Intimate materialities: exploring embodied memories of terror through creative photographic practices / Isabel Macdonald, Concordia University, Privacy, exposure and the emergent form of “comics journalism”: Reflections on the production of a comics reportage project drawing on interviews with Haitian earthquake.

13h00 > 14h00 : Pause

14h00 > 15h45 : Les vies numériques : la violence contre les femmes
Lara Karaian, Carleton University, Revenge Porns’ Victims: Private Law and Protecting Sexual Integrity as a Social Good /  Yuan Stevens, McGill University, Revenge Porn’s Victims: Private Law and Protecting Sexual Integrity as a Social Good /Alexandra Dodge, Carleton University, The Digital Witness: The Role of Digital Evidence in Criminal Justice Responses to Sexual Violence / Anna Lauren Hoffmann, UC Berkeley, Toward a Conception of ‘Data Violence’: Data, Technology, and Trans Lives.

15h45 > 16h00 : Pause

16h00 > 17h30 : Conférence principale (Leacock 232) Professeure Beth Coleman, Waterloo University

 

5 NOV | IGSF
8h30 > 9h00 : Petit déjeuner

9h00 > 10h45 : Le corps marqué : la surveillance en/hors ligne
Alexander Antonopoulos, Concordia University, Patronymic border crossings: Reflections on Greek-Canadian identity, transmasculine IDs and time travel, 1955-2015 / Stephanie Belmer, Vanier College, Intimate Exposures in Jill Magid’s “Evidence Locker” / Megha Sharma Sehdev, John Hopkins University, Protection of Women from Domestic Violence Act (2005), India / Zachary Thomas Parker, University of North Carolina, Who’s ‘looking’? Surveillance and Queer Digital Relationality.

10h45 > 11h00 : Pause

11h00 > 12h15 : Travail du corps : le travail du sexe et les publics
Susan Driver & Zoe Newman, York University, Talk intimately/intimacy to me / Angela Yu, McGill University, Sexual/Healing: Sex Education and Social Rehabilitation in Disability and Sex Work / Robyn Maynard,Stella, misogynoir and the hyper(in) visibility of the black sex/trade.

12h15 > 13h00 : Déjeuner

13h00 > 14h45 : Les nouveaux modes de représentation
Katie Saulnier, McGill University, Passing “Privilege”: Neurodivergence, Queerness, and other Secret Identities / Carolyn Bailey, McGill University, The Space of Refusal: Hito Steyerl’s How Not to be Seen / Chelsea Barnett, Independent Scholar, Imaging The Faulty Rape Victim: An Autoethnographic Viewing of Emma Sulkowitcz’s Ceci N’est Pas Un Viol / Pooja Sen, McGill University, Invisibility for the hypervisible: Hito Steyerl, military surveillance, and the performance of identity.

14h45 > 15h00 : Pause

15h00 > 16h00: Conférence principale, Amalia Ulman

20h00 : Party de clôture des conférences à Articule

(Image : Amalia Ulman)




Activités associées


Participant-e-s

Matricules