Audio/dislocation | Edith Normandeau

Le Studio XX poursuit son programme de résidence 2010-2011 en accueillant l’artiste Edith Normandeau du 11 avril au 3 juin 2011. Son travail de résidence sera présenté le 22 septembre 2011, au Salon Femmes Br@nchées 85.

TITRE : « Audio/dislocation »

Des constructions de situations sonores à l’ère des satellites! « Audio/dislocation » est un jeu d’interaction par Gps qui engage le corps et l’écoute de l’auditeur. Par ses mouvements, l’auditeur déclenche des trames sonores référencées géographiquement. Quatre scénarios (composition et narration différentes) peuvent être activés, ainsi que des extraits sonores associés, fragmentés et distribués sur le territoire, pour créer des redondances temporelles (boucles, flashs, ritournelles, rythmiques) et des mises à l’épreuve de l’expérience. Basé sur les archives sonores Matricules (Studio XX), « Audio/dislocation » propose une fragmentation médiatique, immersive, aléatoire et libératrice au parc Lafontaine. Des capteurs liés à la plate-forme Arduino transforment les fichiers sonores en direct avec des aspects environnementaux (luminosité, température, altitude, intensité sonore) du parc. Dans la situation d’écoute, faire demi-tour pour réécouter un extrait sonore est possible à tout moment, une nouvelle direction produit un changement entre les bandes sonores associées à deux points géographiques, vers un arbre, un belvédère ou le long d’un sentier. Les scénarios et les compositions sonores se dévoilent selon le cheminement de l’auditeur, au fil des paysages et du temps vécu. Edith Normandeau développe Audio/dislocation en résidence de création à Studio XX, en collaboration avec le collectif Audiotopie dont David Martin, qui effectuera aussi une résidence de création à Perte de Signal pour ce projet. Edith Normandeau tient à remercier le Conseil des Arts du Canada pour son soutien financier, à la réalisation d’Audio/dislocation.

Biographie : Edith Normandeau, M.Sc.A. Aménagement
Artiste en art médiatique, architecte paysagiste

Après une formation en arts visuels (Baccalauréat en Arts Visuels, UQAM, 2000) et en gestion de projet d’aménagement (Certificat au CNAM, Paris, 2002), Edith Normandeau a oeuvré au sein d’un duo d’artistes avec Julie Dallaire, avec qui elle a exposé des projets photographiques et vidéo, en France et au Québec (1999-2003). Elle a été coordonnatrice de projets artistiques à la Caserne Éphémère, en France, période durant laquelle elle a mis en place le projet Ma ville, un Réseau et un Espace Culture Multimédias. Edith Normandeau s’est spécialisée dans la caractérisation des ambiances sonores  (Maîtrise en aménagement option « paysage » obtenu à l’Université de Montréal en 2008, DEA au Centre de recherche sur l’espace sonore et l’environnement urbain, Grenoble, France en 2004), et en participant comme assistante de recherche au projet d’archivage sonore Arc-Phono de Hexagram (Montréal) de 2004 à 2008, avec Mario Côté. Elle est co-fondatrice de la coopérative d’artistes Audiotopie qui propose, depuis 2009, des audio et vidéo guides dans la ville, en mettant de l’avant médias, mobilité et design d’expérience. Au sein du collectif, elle développe principalement la narration et la réalisation globale des audioguides (www.audiotopie.org). Parallèlement au développement des audioguides, elle a été auxiliaire d’enseignement et chargée de cours à l’École d’architecture de paysage de l’Université de Montréal, en 2010-2011. Les projets d’Audiotopie ont été présentés en collaboration avec Dare Dare, Studio XX, Péristyle Nomade, Conscience urbaine, Praxis art actuel, Agence Topo.




Activités associées


Participant-e-s

Matricules