Activisme, technologie et féminisme: une conversation entre Rehab Hazgui & Sophie Toupin

Le mardi 24 novembre 2015, 18h
@ STUDIO XX – 4001, Berri (coin Duluth) espace 201
Contribution suggérée: 2$, *GRATUIT* pour les membres
Des rafraîchissements seront servis.

En collaboration avec Perte de Signal, le Studio XX vous convie à une conversation entre Rehab Hazgui (Tunisie) et Sophie Toupin (Montréal) le mardi 24 novembre 2015 à 18h.

Rehab Hazgui et Sophie Toupin se rencontrent à travers leur pratique commune du hacking. Rehab est actuellement à Montréal dans le cadre d’une résidence artistique à Perte de Signal, où elle crée une série d’instruments audiovisuels fabriqués à partir de déchets électroniques qu’elle a trouvé dans la ville. Sophie Toupin axe sa recherche sur les thématiques suivantes : le hacking anti-colonial, les approches féministes de l’intimité et de la sécurité numérique et la culture queer + trans hacker et féministe. Au cours de cette conversation, Rehab et Sophie vont parler de la façon dont elles travaillent avec des prototypes open-source et des méthodes DIY dans le but d’interpeller les communautés dites marginales, de nourrir une culture de coopération, et de discuter de la façon dont leur recherche et leur pratique deviennent des moyens d’action politique.

Rehab Hazgui (Tunisie) explore l’électronique expérimentale et le biohacking à travers des installations sonores électromécaniques et des performances intégrant des dispositifs audio faits à la main. Impliquée dans des actions communautaires, elle considère la culture DIY et la création numérique comme des moyens d’actions civiques. Elle est co-fondatrice de El FABRIKA, une plateforme pour l’art expérimental, le design alternatif et l’activisme.

Sophie Toupin (Montréal) explore les liens entre la technologie, le féminisme et l’activisme à travers des études et des projets ethnographiques. Sophie travaille pour Média@McGill, un centre de recherche et de bourses d’études sur les médias, la technologie et la culture à l’Université McGill à Montréal. Ses recherches actuelles portent sur le hacking anti-colonial, l’approche féministe de l’intimité et de la sécurité numérique, ainsi que la culture queer + hacker trans et féministe.

PERTE DE SIGNAL est fier d’accueillir Rehab Hazgui (Tunisie) au RUSTINES|LAB, du 14 octobre au 27 novembre 2015, dans le cadre de son projet pilote Résidence Québec-Afrique en arts numériques avec l’appui du Conseil des arts de Montréal. La résidence offre un soutien à la recherche-création d’artistes africains pour la création de projets d’arts numériques dans le domaine du logiciel et du matériel libre à Montréal.

Participant-e-s

Matricules